Evaltonbiz

Comment les stress tests vous aident à modéliser l’impact de la crise COVID19 sur votre prévisionnel ?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

L’incertitude économique actuelle liée à la crise du COVID19 pourrait en conduire plus d’un à la paralysie. Pourtant il ne faut pas tarder à prendre les décisions nécessaires ou faire appel aux différentes aides disponibles, comme le prêt garanti par l’Etat.  “Oui, mais quel montant dois-je emprunter ?”

Nous allons décrire dans cet article comment utiliser les stress tests et le prévisionnel financier comme outils d’aide à la décision pour anticiper la situation future dans les meilleures conditions.

Scénarios Stress test EVALTONBIZ

Nous ne vous proposons pas une boule de cristal mais plutôt de tester différents scénarios pour essayer de circonscrire l’étendue des impacts possibles. Depuis la crise de 2008, c’est ainsi que travaillent les banques en adoptant une démarche de “stress testing”. Démarche sur laquelle nous contribuons encore aujourd’hui auprès d’elles, en particulier sur les stress tests organisés par la Banque Centrale Européenne. Evaltonbiz met cette démarche pointue à la portée de tous en permettant de tester plusieurs scénarios plausibles dans son module de Simulations.

Qu'est ce que le stress testing ?

La première étape consiste à écrire l’histoire, le scénario, dans son ensemble. Dans le cas d’une crise, on définit les éléments de la crise ainsi que la période de sortie de crise.
Dans un second temps, l’histoire doit être convertie en impacts sur les facteurs économiques. Selon l’usage que l’on en fait, ces facteurs peuvent être des indicateurs macroéconomiques (PIB, taux de chômage…), spécifiques à une activité (prix d’une matière première, de l’énergie…) ou microéconomique comme l’impact sur le chiffre d’affaires, les délais de paiement …
Enfin, la prise en compte de ces facteurs donne l’impact final en résultat du scénario.

Quels sont les éléments importants pour le scénario COVID19?

Nous avons exploité les scénarios publiés par les cabinets de conseil en stratégie McKinsey & Co et Boston Consulting Group (BCG), largement partagés et faisant consensus.

Nous en retenons les éléments suivants : parmi les scénarios en V, U, U étalé, L ou W définis par le BCG le plus probable semble être celui du U étalé.

Source : BCG Analysis

Ces scénarios sont repris, sous des dénominations différentes dans la publication plus générale de McKinsey & Co (p.20 à p.26) avec des commentaires spécifiques à différents secteurs. Ces chocs tiennent compte d’une très forte réduction de la demande, d’éventuelles incapacités à s’approvisionner, produire ou vendre.

Source : McKinsey & Company

Nous y ajoutons d’autres composantes connues :

  • (i) la possibilité de recourir au chômage partiel,
  • (ii) le décalage des charges de 2020 en 2021 et
  • (iii) l’obligation de respecter les délais de paiement envers ses fournisseurs pour pouvoir bénéficier du soutien de l’Etat.

Ainsi qu’un élément qui nous semble important à tester

  • (iv) la possibilité de défaillance de certains clients, dont les créances se transformeront en pertes.

Un scénario peut être plus ou moins riche et plus ou moins largement traduit en facteurs économiques. Nous vous décrivons deux approches possibles dans Evaltonbiz, une première approche rapide exploitant essentiellement les scénarios que nous vous avons préparés et une seconde approche plus détaillée vous guidant pour les adapter plus largement à votre situation.

Dans tous les cas, le reste de votre projet, en dehors de la partie scénario, doit refléter ce que vous auriez fait en l’absence de crise.

Utilisez les scénarios EVALTONBIZ prédéfinis : approche rapide

Nous avons modélisé plusieurs scénarios impactant le chiffre d’affaires et les charges de production ou d’approvisionnement, avec plusieurs déclinaisons.

  • L’amplitude de la perte de chiffre d’affaire : 100%, 75%, 50% ou seulement 25%
  • La possibilité de recourir au chômage partiel (CP) : à 80% (maximum du dispositif), 40% ou 0%.
Stress tests et simulations Evaltonbiz modélisent l'impact de la crise covid19
Module de Stress EVALTONBIZ


Dans le module Simulations d’EVALTONBIZ, il vous suffit simplement d’appliquer l’un des scénarios prédéfinis pour voir l’impact sur votre prévisionnel, comme sur l’animation ci-dessus. Cela dit voici quelques explications sur la constructions de ces scénarios.

L’impact en CA est la moyenne annuelle du choc ressenti à chaque trimestre. Nous avons modélisé le U élargi comme suit :

  • la totalité de l’ampleur de l’impact sur le T2 2020 ;
  • 50% de l’ampleur sur les T3 et T4 de l’année 2020 ;
  • 25% de l’ampleur sur les T1 et T2 de l’année 2021 ;
  • 12,5% de l’ampleur sur les T3 et T4 de l’année 2021 et les suivantes.

Ce qui veut dire qu’une partie de l’activité n’est pas rattrapée automatiquement, toutes choses égales par ailleurs. Elle est donc rattrapée si votre prévisionnel initial comprenait de la croissance.

Le bénéfice du chômage partiel permet d’alléger les charges, il est modulé selon que la totalité de la masse salariale puisse en bénéficier (80%) ou seulement une partie (40%) voire pas du tout. Les charges de personnels sont réduites d’autant la première année et rattrapée l’année suivante en totalité (contrairement au choc de CA) en supposant que le dispositif ne sera pas reconduit sur 2021.

Limites des scénarios prédéfinis : dans ces scénarios, il n’est malheureusement pas possible d’impacter le bénéfice du décalage des charges précisément. De plus, les chocs appliqués sont annuels et ne reflètent pas que celui-ci commence à partir du mois de mars 2020 avec une forte modification de la saisonnalité.

Si entre 2020 et 2021 vous n’avez pas d’évolution de vos ressources humaines, vous pouvez ajouter le décalage des charges modélisé par le scénario suivant : « Décalage Charges Salariales 1 an ». Ce scénario réduit le poids de la masse salariale de 35% (proportion des charges qui seront décalées) en 2020 et l’augmente de 54% en 2021 pour compenser la baisse de 35% de l’année précédente.

Construisez des scénarios personnalisés : Approche complète

Pour compléter les scénarios précédents avec le report de charge et d’éventuels défauts de paiement vous pouvez utiliser les blocs présents dans la partie Projet comme suit :

  • Décalage des charges

Pour modéliser le décalage des charges, nous allons remplacer une partie des charges par des charges à payer avec un délai de paiement d’un an. Glisser et déposer un bloc de « Charges externes » représentant 35%, en euros, de votre masse salariale. Mettez ce montant en négatif. Ajouter le même bloc mais cette fois avec le même montant en positif et un délai de paiement de 365 jours.

  • Défaut d’un client important

Un événement qui pourrait survenir est qu’un de vos clients passe en situation de liquidation et ne soit plus en mesure d’honorer ses factures. Cela génère alors une perte, à modéliser sous forme de charges. Une approche classique est de prendre votre 3e ou 4e meilleur client et de considérer qu’il passe en liquidation. Pour modéliser cet événement, glissez-déposez un bloc de « Autres charges » et inscrivez-y le montant de vos créances vis-à-vis de ce client.

Créez vos scénarios sur-mesure

Si vous souhaitez affiner votre analyse et testant d’autres forme de scénarios, nous mettons à disposition notre modèle Excel permettant de convertir un choc et un profil en une série de paramètres de scénarios pour Evaltonbiz.

Les parties encadrées en bleu sont modifiables et permettent d’avoir les évolutions à appliquer sur les blocs « CA sectoriel » et « Coûts de personnels ».

Pour les plus experts d’entre vous, vous pouvez également mettre à jour le profil d’impact de la crise pour passer d’un U étalé à une chronologie si vous pensez qu’elle vous est plus adaptée.

Télécharger le modèle Excel

Si vous n’êtes pas encore client, sachez que vous pouvez tester le module de Simulations et de construction de Stress-tests gratuitement.

14 avril 2020
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp